A propos

Marie-Agnès  est mère de cinq enfants de 18 à 4 ans, elle vit en Charente  accompagnée d’ Hervé  depuis plus de 20 ans.
Sa tribu est source de joies, de peines et surtout d’enseignements exceptionnels.
Elle pratique IEF (instruction en famille) depuis 2006, suite aux difficultés d’apprentissages de son ainé.

Elle  partage son quotidien depuis 19 ans avec des personnes âgées et/ou des adultes handicapés dans le cadre de l’accueil familial. Cela offrant l’opportunité  de relations humaines vécus au jour le jour, et d’ apprentissages de relation à soi et à  l’autre quelque soit sa forme.
Tout est 
accueilli  et vécu profondément: de la naissance à la mort; de l’enfant à la vieillesse; de la santé à la maladie….​Mais elle n’a pas toujours été comme ça et c’est bien cela qu’elle veux partager:
« Comment je suis passé d’une personne hyper angoissée ( accro au lexomil ), à une personne hyper zen, confiante et en paix »

Aujourd’hui, chaque jour est pour elle un bonheur merveilleux qu’elle savoure pleinement.
Dans l’accueil absolu de tout ce que lui offre la vie, que ce soit bonheur ou douleur, car elle sait que tout à toujours sa juste  place.

Elle est passionnée par l’ humain et ses merveilleuses capacités;  éblouie par la beauté de la vie au travers de la nature et des animaux, et émerveillée par tout ce que la Vie  offre gracieusement chaque jour 

« Habitée depuis ma jeunesse par la certitude qu’il y avait autre chose que ce corps, j’ai cheminé dans une spiritualité qui c’est de plus en plus affiné pour en arriver à ce simple constat: je ne suis que conscience, une pulsion de Vie.
Mais une conscience pleinement humaine qui se réalise dans la forme en s’abandonnant au service de la vie.
Je m’appuie sur mon expertise, mes années de recherches et d’études pour vous offrir un nouveau regard sur votre “rôle” de parent.
Toutes mes expériences de vie de famille m’ont ouvert la conscience à une nouvelle vision.
A la suite de retraites sur la Présence et la non-dualité, j’ai été comme confirmée de ce qui se vivait en moi et qui ne demandait qu’à se vivre totalement : être pleinement moi au sein de ma famille, dans une écoute profonde et authentique. 
Depuis, je n’ai cessé d’expérimenter les enseignements et j’ai pu voir comment cela est venu bousculer tout un tas de croyances et de conditionnements qui demandaient à être vus et accueillis. 
J’ai expérimenté des résolutions de conflits en prenant un temps de retrait et j’ai pu constater qu’il n’y avait rien à changer à l’extérieur. Ces conflits n’étaient que prétexte pour m’inviter à regarder en moi, et de là, tout se réglait de façon “magique”.
De cette écoute intérieure, une danse s’est mise en place avec chaque membre de ma famille où chacun se responsabilise de plus en plus et est invité au travers de chaque expérience de vie à une écoute profonde de lui même.
Aujourd’hui je vis dans un état de paix intérieure, laissant la vie me montrer ce qui est le plus juste et je peux voir combien tout est toujours parfait. 

Il n’y a pas de but à atteindre – juste être là à chaque  instant dans cette écoute intérieure – plus de vérité absolue sur laquelle m’appuyer, plus de permanence des choses. Cela m’amène à une détente profonde et à un accueil confiant de tout ce qui est. »

“ Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
​ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu’il soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.” 
Khalil Gibran​​​

« Voilà une phrase qui m’a touché il y à quelques années et accueillant mon deuxième enfant, j’en ai compris tous le sens.
J’étais pleine de gratitude d’avoir cet enfant, avec la conscience qu’il ne m’appartenait pas !
Je regardais cette Vie au travers de ce corps avec émerveillement.
J’ai traversé ces années accueillant ce que la vie me donnait de vivre pour en arriver à ce constat évident : je n’ai rien à faire !
La vie s’occupe de tout, à chaque instant, et de là une paix intérieure s’installe…

Ma vie familiale ressemble aujourd’hui à une vie communautaire où personne n’a d’autorité sur l’autre, où chacun se responsabilise et où la conscience de notre véritable nature se déploie à chaque instant dans un amour inconditionnel. »